Depuis que je l’ai adopté, je n’ai plus de fleurs….

L’autre jour, en écoutant une émission sur les animaux, j’ai une fois de plus été surprise par la rapidité que certains professionnels ont à conseiller l’outil « magique » qu’est le collier électrique.

Alors qu’une dame appelait pour demander de l’aide par rapport à sa jeune chienne qui creuse dans ses belles jardinières.

Creuser dans les fleurs vaut-elle vraiment la peine du choc électrique ?

Le vétérinaire expert, a d’abord simplement conseillé une clôture apparemment impossible à installer, voilà qu’arrive la solution-miracle du collier électrique associé à une clôture invisible… Évidemment il y a de forte chance pour que cette pauvre chienne ne creuse plus dans ces jardinières ! Cependant j’ai choisi de ne pas utiliser d’outils coercitif comme les colliers électriques. J’exposerai dans un prochain article toutes les raisons qui me poussent à effectuer ce choix mais aujourd’hui j’ai préféré me demander qu’elle aurait été mon approche.

L’état des lieux

Une jeune chienne née dans la maison, creuse systématiquement dans des jardinières, ce qui empêche les décorations fleuries présentes avant son arrivée. De plus elle est décrite comme une chienne difficile à éduquer, notamment en comparaison à sa mère qui elle est une perle.

Pourquoi ?

C’est la première question à se poser afin d’agir sur les causes du problème. En agissant seulement sur les symptômes au risque de déplacer le problème au lieu de le régler.

De nombreuses raisons poussent un chien à creuser :

  • c’est une activité plaisante en elle-même
  • la prédation de petits mammifères
  • la recherche de la fraîcheur,
  • cacher un « trésor » (os, jouer, etc..)
  • manger de la terre
  • attirer votre attention : elle a remarqué qu’en faisant cela, vous sortez de la maison pour vous occuper d’elle
  • …..

Selon la race et le caractère de votre chien, vous allez trouver plusieurs raisons qui font que votre chien creuse dans ces jardinières.

Mais alors pourquoi creuse-t-elle dans les fleurs et pas ailleurs?

Pour embêter sa maîtresse qui aimerait tant retrouver son jardin fleuri ? Se venger ?

C’est sur que non. Par contre on peut penser :

  • à la terre qui est plus meuble à cet endroit-là,
  • au compost ou à l’engrais mis pour les fleurs qui sent bon pour cette chienne
  • Et surtout, elle a sûrement observé que sa maîtresse avait l’air de bien s’amuser à faire des trous et s’amuser avec les fleurs. Il y a de forte chance que cette observation ai déclenchée le comportement de creuser qui est naturel pour cette chienne et qui du coup s’auto-renforce une fois débuté.

Maintenant qu’on a une idée des origines du comportement, on va pouvoir agir dessus

Anticiper

Évitez de jardiner devant votre chien pour ne pas lui donner de mauvaises idées et ne pas voire apparaître des comportements inappropriés.

Renforcer les comportements que vous trouvez acceptable

Privilégier une autre occupation

On peut alors se demander si cette chienne a assez d’activité pour dépenser son énergie. Combien de fois par semaine est-elle sortie ? Les promenades durent combien de temps et dans quelles conditions (Bois, ville, laisse ou liberté ,..) ? Les besoins varient selon les individus, cette chienne est plus jeune que sa mère et a l’air d’avoir un caractère plus vif, il y a fort à parier que ses maîtres étant habitués au rythme de la mère ne proposent pas assez d’activités à cette jeune chienne. Vu la description de la dame, on va privilégier pour cette chienne facilement excitable des activités peu excitantes : marche, flairage, recherche (chasse fictive, recherche d’objets, etc…), activité de mastication (os, jouets, etc…), activités intellectuelles (apprentissage d’exercice, discrimination d’objet, ..)

Dans le cas d’un chien qui ne se détourne pas de l’activité de creuser, on peut dédier une partie du jardin pour faire des trous (par exemple s’il aime cacher ses os) et les interdire dans le reste du jardin.

Éviter de renforcer le comportement qui vous dérangent

Évitez de renforcer involontairement le comportement

Imaginez un peu : votre chien s’ennuie seul dans son jardin pendant que vous vaquez à vos occupations. Il se met à creuser dans la terre et hop ! vous stoppez votre activité et venez le gronder. Résultat : votre chien a trouvé un moyen de vous faire interagir avec lui !

En gros, si ce que vous faites a pour conséquence d’augmenter l’apparition du comportement : vous êtes en train de renforcer le comportement et non de le punir. Il vous faut donc rompre le cercle vicieux et réagir autrement pour que votre chien agisse autrement.

Éviter l’auto-renforcement : rendre désagréable le fait de creuser dans la jardinière

Dans la plupart des cas, le fait de renforcer une autre activité va avoir pour effet d’éteindre le comportement de creuser dans la jardinière. Cependant, si le fait de creuser procure un grand plaisir au chien, ce comportement est auto-renforcer. Il va falloir réduire la valeur de cette jardinière pour que le chien préfère les autres activités. Pour cela nul besoin de blesser, faire mal, écraser votre chien.

Exit donc les colliers électriques, punition physique ou autre. Il va suffire de rendre inconfortable cette activité. C’est là que la connaissance de votre chien et de ce qu’il aime et qu’il n’aime pas est important. Des choses anodines pour un chien vont être désagréables pour un second, agréable pour autre ou traumatisantes pour un dernier.

On peut agir donc sur les sensations tactiles : une bâche plastique sur la terre, du grillage (attention ou bout qui peuvent blesser le chien), des gravillons qui sont inconfortables sous les coussinets,…. Coté olfactif, des répulsifs naturels style huiles essentielles d’eucalyptus ou citronnelle, gels répulsifs qu’on trouve en grand magasin. Si vous ne voulez pas investir, vous avez dû remarquer que votre chien déteste jouer dans son coin toilette du jardin… vous pouvez donc mettre une de ses crottes dans la jardinière en question.

Ces choses peuvent paraître anodine mais comme nous avons commencer par proposer d ‘autres activités au chien , il va préférer l’autre activité – plus confortable – a celle de creuser dans la jardinière.

Conclusions

Voilà des solutions qui fonctionne et qui 1) respecte le chien dans ses besoins et son intégrité physique 2) coûte bien moins cher qu’une clôture électrique

Gardez toujours votre oreille critique face aux conseils vus à la TV, à la radio ou à la boulangerie du quartier… Aucune recette miracle en éducation canine mais de l’adaptation au chien, la prise en compte des caractéristiques et des besoins de chaque individu chien et la réflexion sur ce qui pour vous est important d’obtenir de votre chien.

Il est triste de penser qu’à la suite de cette émission, il y a de fortes chances qu’une chienne de plus vive au quotidien en portant un collier qui lui lance des chocs électriques à chaque fois qu’elle s’approche d’une certaine zone qui visuellement n’est pas défini sans que rien ne lui ait été expliqué.

Partager : Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

2 réflexions sur “ Depuis que je l’ai adopté, je n’ai plus de fleurs…. ”

  1. Je suis tout a fait de votre avis ayant adopté un jeune chien traumatisé par l’homme , la patience et l’amour améliore son comportement, l’âge et le temps fait le reste.
    Chantal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *