Aller flâner dans un salon du chiot est-ce vraiment une bonne idée ?

Et c’est reparti pour la saison des salons du chiot et ventes de chiots en animalerie.

Comme d’habitude, l’annonce de ces « événements » se fait à grands renforts d’affiches plantées à tous les ronds-points et de publicités dans les journaux locaux. Rien d’étonnant, les organisateurs sont des communicants et spécialistes de l’événementiel, pour eux les animaux ne sont que des marchandises comme les autres, juste un besoin à créer chez les clients et un produit à placer.

Comme d’habitude vous irez vous promener dans ce salon juste pour voir. Bien sûr sans avoir aucune intention d’accueillir un nouveau membre dans votre famille.

Comme d’habitude en flânant au milieu des cages-aquarium, vous craquerez sur une de ses petites bouilles. Peut-être est-elle seule dans sa cage, fatiguée par les heures de voyage – « Trop mignonne »- et l’agitation autour de sa cage. Peut-être viendra-t-elle vous léchouiller la main. Bref cette petite bouille vous touchera au cœur.

chiot_brasComme d’habitude « l’éleveur » vous la présentera gentiment, vous la mettra dans les bras, juste pour voir. Et cette petite bouille se collera contre vous.

Vous poserez des questions sur ses besoins, la race et comme d’habitude « l’éleveur » vous répondra un peu ce que vous avez envie d’entendre. Il faudra bien parler argent, le prix spécial pour le salon (qui ne sera plus valable si vous souhaitez vous décider plus tard et aller le chercher directement chez lui.), le paiement en 3 ou 10 fois sans frais.

Comme d’habitude, vous serez hésitant, la petite bouille retournera dans sa cage-aquarium ce qui vous fendra le cœur.

Comme d’habitude, « l’éleveur » vous laissera le temps de vous décider, de faire un petit tour.

Comme d’habitude vous ferez un tour, tout en pensant à la petite bouille.

© Suto Norbert | Dreamstime Stock Photos
© Suto Norbert | Dreamstime Stock Photos

Comme d’habitude, vous retournerez la voir, vous poserez encore quelques questions et vous craquerez.

Vous repartirez le cœur léger avec votre petite bouille et quelques accessoires pour lui faire son petit nid.

Comme d’habitude le lendemain soir vous appellerez les urgences veto car votre petite bouille semble très faible et son pronostic vital peut être engagé. (V’là l’ascenseur émotionnel en 2 jours!) Sûrement un virus attrapé au cœur du salon du fait de la concentration de chiots.

Comme d’habitude, la semaine suivante sera compliquée entre les problèmes de santé à régler et les petits désagréments que vous n’aviez pas prévus (malpropreté, difficulté » à la solitude). Et oui l’accueil d’un nouveau membre de la famille doit être un acte réfléchi et non un coup de cœur.

Comme d’habitude quelques semaines après vous me contacterez (ou un collègue éducateur canin) car vous ne vous en sortez pas avec votre chiot.

Comme d’habitude, je ferais une grimace lorsque vous me direz d’où vient votre chiot. « Tiens notre veto a fait la même grimace que vous !»

Comme d’habitude, nous aborderons les problèmes de comportement de votre chiot la plupart du temps des troubles liés au développement du chiot avant que vous ne l’ayez (Hyperactivité, anxiété, sur-excitabilité, etc…).

Comme d’habitude, les mois suivants seront rythmés par les cours d’éducation de votre chiot et les visites vétérinaires pour divers problèmes et fragilités de votre petite bouille devenant grande. A ce stade, le paiement en 10 fois sans frais s’est transformé en paiement de 10 fois plus de frais

Comme d’habitude, « l’éleveur » n’aura donné aucun retour à vos mails, coup de téléphone ou autres tentative de contacts. Il vous aura d’ailleurs sûrement mis sur sa liste d’appels indésirables. De toute façon vous la savez maintenant, il n’est pas éleveur mais simplement revendeur de chiot.

Comme d’habitude votre argent et celui de tous les visiteurs aura servi à alimenter les usines à chiots que ce soit en France ou en Europe de l’est. Par contre il n’aura pas servi à soigner les parents de votre petite bouille ni à améliorer leur bien-être.

260fe621-ea85-2c44-ed10-f630be0537b7

Comme d’habitude, une année sera passée, malgré toutes ces embûches, vous l’aimerez votre petite bouille ! Ou vous vous serez rendu compte que la petite bouille ne vous convenait pas et vous la confierez à un refuge, association en espérant qu’une autre famille pourra lui donner une deuxième chance.

Comme d’habitude, d’autres affiches fleuriront sur les bords de route et d’autres personnes iront flâner au milieu des cages-aquarium sans aucune intention d’accueillir une petite bouille.

Comme d’habitude, les chiots provenant de ses salons auront fait une bonne partie de mon chiffre d’affaires et de celui des vétérinaires, malgré cela nous vous déconseillerons toujours d’aller dans ce genre de salons.

BOYCOTTEZ LES VENTES et SALONS DE CHIOTS

RÉFLÉCHISSEZ AVANT D’ACCUEILLIR UN CHIOT

PRENEZ-LE TEMPS DE CHOISIR VOTRE CHIOT ET SON ORIGINE (Les véritables éleveurs-naisseurs-selectionneurs ou les refuges n’ont aucun intérêt à placer leurs chiots dans une famille non adaptée)

Ci-dessous des liens pour avoir plus de renseignement :

Enquête exclusive M6 « Le scandaleux business des trafiquants de chiens »

CEDAV Confédération des Eleveurs de l’AVenir

Les chiots et chatons vendus en animalerie et salon animalier par animalter

Partager : Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *